mardi 24 mars 2009

Merci Israel ...

Je suis sur, que juste à la lecture du titre de mon article, une avalanche de critiques et de consternations se déclenchera. C'est pour autant que vers la fin, je récolterais certaines acclamations. Cet article confirmera un fait réel, un phénomène d'une société, que les statistiques officielles confirment qu'un de ses individus consacre, à peine, trois minutes à la lecture. Les trois minutes, c'est le temps, que je suppose, réparti à parcourir les titres des informations et des unes sportives des journaux et, bien entendu, des SMS (en termes inassimilables par de gens ayant une telle culture: Les messages téléphoniques). En contre partie, le tunisien accorde aux programmes télévisés plus de deux heures, certainement entre les brèves d'aljazeera, les décrets religieux express, les mercatos et autres prime time news et, finalement, le téléfilm du soir, qui lui épargnera la lecture du roman qui a inspiré son réalisateur. Les mêmes statistiques affirment qu'un Tunisien lit un livre tous les huit ans; Avec les douze que j'ai lu l'année dernière, j'ai épargné à un enfant, qui est né avant la Saint Sylvestre, d'en lire avant la dernière décennie de ce siècle. L'étude, en question, ne prend pas en compte le nombre de "vrais" documentaires regardés, ni de débats (et là je ne parle pas de chamaillades), ni d'articles d'experts, ni de pièces de théâtre, autre que les spectacles de bouffons, ni, même, si les tunisiens lisent l'objet des groupes, auquels ils adhèrent sur Facebook ou autres, avant de s'y joindre. Et en parlant de ce réseau social, il est tout à fait intéressant à noter qu'il figure en tête de liste de sites visités par les Tunisiens, bien avant tous les moteurs de recherche, qu'est une preuve que l'usage des TIC est aussi inutilement qu'exclusivement consacré aux loisirs, ce qui ne me sidère point, au point où on est. La culture générale tunisienne s'est restreinte, alors, au basique et intuitif de nos problèmes, celui qui ne sollicite aucun effort cérébral pour être relevé: Le sionisme incarné par l'état d'Israel! Alors que le monde croule sous le poids de la crise mondiale, nous autres tunisiens, on a presque envie de crier que c'est Israel qu'en est responsable. C'est facile et réconciliant d'avoir un responsable, sous notre main, de tous nos problèmes; de la famine, du chômage, des pandémies, de l'échec de nos sportifs, du suicide collectif des dauphins, de la couche d'ozone qui se détériore, du réchauffement climatique, des bouchons à chaque rond point du centre ville, de l'éducation nationale qui frôle le ridicule avec des programmes qui changent tous les ans et qui se décident sur des coups de tête, ...etc. Ainsi, les solutions sont plus évidentes à envisager et à deviner, nul besoin de nous engager à adopter des résolutions qui visent à hausser le niveau de culture, à recouvrir notre capacité à analyser, à retrouver notre esprit cartésien, à reconnaitre nos faiblesses et nos lacunes. Ainsi, on pourra, intuitivement, penser que détruire Israel est l'unique moyen qui pourrait nous débarrasser de cette misère et de nos problèmes, alors, que le fait est qu'inévitablement, contrer le sionisme n'est réalisable, dans l'état actuel des choses et avec les lacunes actuelles dans nos systèmes, mais surtout, de notre pensée.
Voici pourquoi je dis merci à Israel, c'est parce qu'elle nous évite de faire le point dans nos vies, de faire ce qu'on trouve le plus dur: Changer!

14 commentaires:

Anonyme a dit…

c'est n'importe quoi ton article ... Alors il faut t'applaudire pour avoir lu 12 livres en une semaine ?? brabbi tu t pris pour le seul intelo fi tounes wella chnowa?? tfech !

Ignescence a dit…

à ce que je vois, il y en a un qui a déjà épuisé deux, des trois minutes, quotidiennes, de lecture et il a, à peine, lu en diagonale, cet article. Pour ta gouverne, Anonyme, outre la lecture, cet article critique la culture qui se dégrade et surtout le manque d'initiative et finalement, je ne demande à personne de m'acclamer, mais, je peux demander aux gens de s'exprimer dans une langue correcte: soit l'arabe, soit le français, soit l'anglais, ... chose, que je sais déjà, impossible quand la lecture n'a de place dans nos habitudes :)

Legend Of The Fall a dit…

ne t'inquiètes pas de ce Anonyme. Il y en a beaucoup comme lui. Il ne faut jamais baisser les bras!

g bien aimé ce paragraphe: "C'est facile et réconciliant d'avoir un responsable, sous notre main, de tous nos problèmes; de la famine, du chômage, des pandémies, de l'échec de nos sportifs, du suicide collectif des dauphins, de la couche d'ozone qui se détériore, du réchauffement climatique, des bouchons à chaque rond point du centre ville, de l'éducation nationale qui frôle le ridicule avec des programmes qui changent tous les ans et qui se décident sur des coups de tête, ...etc".

Do not give up or give in.

Ignescence a dit…

Merci Legend,
Si j'étais le genre à trop se soucier des dires des rigolos, j'aurais abandonné la grande toile avant, même, la création de ce Blog ;)
Si je suis là, aujourd'hui c'est par plaisir de m'exprimer :)

Legend Of The Fall a dit…

it's the same here. otherwise I would left blogging. BUT NOT. I am going to stay, to fight and to challenge these people

Anonyme a dit…

a3fsou ya baba a3fsou... bil anglais we francais,sa7a likom 9adechkom intelo

Ignescence a dit…

Même dans les sarcasmes, on doit user d'intelligence et avoir une certaine culture pour pouvoir atteindre les autres, avec ;)

Ghoul a dit…

Je suppose que ce sont les dirigeants, et plus généralement tout ceux qui profitent de cet état de fait qui remercient le plus Israel.

Effectivement, merci Israel... pour eux!

Ignescence a dit…

Merci Goul d'avoir cerné l'objet de mon article. Par contre, parfois, c'est à nous de remercier Israel d'exister, autrement, nous nous serions obligés à penser et réaliser qu'on a de grands changements à entreprendre et surtout de problèmes à en deviner l'origine, depuis trop longtemps, chose que, je suis sur, nous serons incapable de supporter avec notre paresse :/

Mad Djerba a dit…

ça me rappelle le slogan des lycéens de Midoun lors de leur manifestation spontanée pro-Gaza : "Pas d'école, pas de culture jusqu'à la chute d'Israël" ! Affligeant :(

self-righteous .. a dit…

Je dois dire que le post est affligeant de platitude: d'abord, quand on cite une étude, on précise la source.
Ensuite, sauter d'un fait à une assomption est une chose très facile si on ne se donne pas la peine d'argumenter et de montrer la correlation entre les deux..
Mais pourquoi s'encombrer de logique? Cette chose superflue qui ne sert qu'à mettre en question nos préjugés
PS: Je suis d'accord avec quelques idées de ce post, mais elles sont tellement mal présentées et si pauvrement défendues que ça diminue leur légitimité ..

Ignescence a dit…

Le but de cet article n'est point d'argumenter, ce n'est même pas une étude. Si c'était le cas, je me serais attardé beaucoup plus sur plus d'un point et dieu sait combien il y en a. Le but de cet article c'est de pointer du doigt, ni plus, ni moins. Je ne donne pas de solutions, elles sont bien trop évidentes, quoiqu'on se tue à en chercher d'autres :/
PS: L'étude a été faite par l'institut national des statistiques et quand au Facebook, c'est l'outil google qui fournit une telle stat ;)

mra ghabia a dit…

Je dirais "merci Israël" car elle a fondé "une nation" a partir de quelques hommes et femmes lucides et très courageux. Alors que chez nous la devise c'est " vivre sans bouger, sans penser, sans se fatiguer pour quoi que se soit"
Israël est l'un des pays envers qui j'éprouve beaucoup d'estime!

Ignescence a dit…

Certes que je désapprouve complètement les méthodes et les crimes, mais, je salue la performance.