mercredi 9 juillet 2008

Envie de dire "Je t'Aime"

Des jours, des semaines et des mois se sont passés en état de sevrage amoureux total, pas si total que ça. J'ai peut être ressentis de l'affection envers des personnes qui n'en voulaient pas. Dans l'espoir de retrouver quelqu'un qui voudrait de mes "je t'Aime", j'ai entrepris une quête, du moins périlleuse, en vain. Les mot doux se sont entassés, dans ma gorge et aux bouts de mes doigt, qu'ils n'ont plus laissé la place aux autres mots que je me suis trouvé obligé de distribuer à tout va un peu comme une toux chronique qui me prend. Sur ma lancé, j'ai heurté biens des gens, envers qui j'ai été méchant voire arrogant, sans le mériter, je les ai, parfois, offensé, d'autres, fait rigoler. Dans le jargon des adeptes d'Esculape, on appelle ça de la rétro agressivité, un symptôme de l'épisode dépressif majeur. Les molécules du bonheur n'y peuvent rien, sauf s'ils réagissent à mes déclarations.
La successions des échecs, qui autre fois ne me gênait en rien, m'ont fait douté. Je ne sais pas si c'est mes erreurs de choix où si moi qui en ai responsable. Peut être qu'en visant ce qu'il y a de mieux et de pure, les épreuves se durcissent. Ou bien, c'est trop en dessus de ce que je mérite. La peur de l'inconnu y est peut être pour quelque chose, les filles ont de plus en plus peur de l'inconnu, dans un monde où on nous bombarde tous les jours par les chansons qui parlent de trahison et par les films et les feuilletons où des femmes, cocues, se font. Qui sait, ce sont, probablement, les rêves de mener la vie de princesse qui disparaissent, quand elles constatent la maigre fortune qui s'entasse au fond de mes caisses. Les mots et le bonheur ne se traduisent plus avec des poèmes et des fleurs, il vous faut des sous pour que les demoiselles croient en vous.
L'horloge tourne, ajoutant des instants à mon existence, prolongeant ma peine et mes souffrances. Les vers se bousculent dans ma tête, je suis si bête, de rêver d'une vie simple avec une femme et des enfants, transporter par la magie des moments qu'ils passent ensemble, entre les rires et les larmes qui les rassemblent. Je lève un toast à Roméo et sa Juliette, à Tristant et son Izeut, reposez en paix.

9 commentaires:

polytech a dit…

C'est le chaos sentimental accompagné d'un certain nombrilisme ,mais la reaction est encourageante et pleine d'espoir .
beau texte .

Ignescence a dit…

Merci

whisper a dit…

Chaqu'un de nous a besoin de dire je t'aime, a besoin de trouver qq1 avec qui il peut vivre des moments inoubliables parfois foux, mais de nous jours c'est trés rares de trouver ceux ou celles qui peuvent jouer ce roles, peut etre parce qu'on a perdu notre humanité ou la faculté d'aimer a cause de ce temps atroce dans lequel on vit ou les sentiments nobles sont de plus en plus mepriser . Parfois on choisi d'etre seule et de mener une vie paisible pour iviter de voir notre amour se transformait en une illusion perdu et de ne pas avoir un coeur torturé par ceux qui ont été un jour la source de notre joie.

Ignescence a dit…

Abandonner une aventure de peur qu'elle soit une cause perdu, n'a rien de raisonnable c'est peut être le comble de la lâcheté. Compter sur le destin pour qu'il nous envois la bonne personne, c'est comme jouer au LOTO dans l'espoir de décrocher le Jackpot, plus d'illusion que d'espoir.

Hamz'us a dit…

"Aimer et être aimé, tel est l'idéal. Pourvu qu ce soit la même personne" Victor Hugo
et comme me l'a appris "Le cercle des poètes disparus": CARPE DIEM! saisir la minute, aller de l'avant... Je ne le dirai jamais assez: Mieux vaut regretter d'avoir fait une chose que de regretter de n'avoir rien fait...

Ignescence a dit…

Hamzu's, bon retour, en force faut faire remarquer!

Hamz'us a dit…

Oui, quelque problèmes sentimentaux m'ont un peu isolé de la blogosphère et pompé toute mon énergie et inspiration. Mais là je reviens!

Ignescence a dit…

Hamzu's, mon ami, t'as pas à trop t'en faire. T'es encore jeune, ben plus jeune que moi. Une vie entière t'attend, d'autres filles et d'autres horizons et surtout un bel avenir et c'est ce que je t'espère. Rien ne vaut que tu t'en fasses pour lui, du moins pas une fille :)

Anonyme a dit…

Ou peut être que c'est juste le destin, le moment est peut être pas encore venu, la bonne personne pas encore trouvée, juste une simple question de temps et c'est bête de perder confiance en tout en attendant...
La peur... mais qui n'a pas peur, peut être qu'on communique juste notre peur à l'autre et qu'il est trop fragile pour le supporter ou qu'il a encore plus peur que nous, faut-il juste le rassurer, mais pouvons-nous le faire...
juste une question de temps, mais il ne faut jamais cesser d'y croire, la tête bien sur les épaules sans agressivité qui nous agresse nous même et diminue de notre propre valeur et nous épuise jusqu'à se perdre dans ses ténèbres...

:)