mercredi 30 juillet 2008

Tunisie tu me Manques

Je me languis de ma Tunisie. Celle que j'ai connu encore enfant courant sur les plages de Mahdia entre les parasol des familles qui viennent se baigner; femmes, filles, garçons, hommes, petits et grands Maintenant c'est comme un bain maure : le matin les femmes et après les hommes!

Je me languis de "Annastou yè jmè3a" et de "Messikom bel5ir" et de "3ala slèmetkom" et surtout de l'Allo grâce au quel je sais si celui qui me répond est sfaxien, tunisois ou kairouanais. Tous ont cédé leur place au profit d'un "Assalamou 3alaykom" qui sonne comme les textes de mes livres de primaire que je haissais tant!

Je me languis de mes cousines et de mes cousins, de nos jeux ensemble, des parties de voley Ball, des scrabbles et des monopoly avec les chamaillades pour une carte "Caisse de Caumunauté" que quelqu'un(e) à caché sous lui (elle) et qu'on va chercher de force dans un fou rire. Maintenant, ma cousine m'interdit de lui serrer la main!

Je me languis des mariages en fête, de "5ali baddalni wèch 3likom fih", de "yè mar7aba b'awled sidi" ou encore "yè dini ma7lèli far7ou" maintenant ce sont les "anachid" crasseux et laids qu'on chante à nos mariages si ce n'est un "dou3a2" digne d'un enterrement.

Je me languis de tout ce qui faisiat de ma Tunisie un pays ouvert, qui écoutait "Najet Assaghuira" et "Fairouz" sur les ondes de la radio natinale au lieu de "karadhawi" et "Amrou Khaled" ou bien de "Zitouna FM"

Tunisie tu me manques!

8 commentaires:

ya hasra , ya zman a dit…

C'est irrevocablement les temps qui changent; mais La Tunisie est là intacte pour celui qui le veut,et tout est question de gout et d'habitude .
Il serait souhaitable que le patrimoine tunisien soit preservé non seulement sur le plan culturel mais à l'echelle individuelle ,pour que cette douce nostalgie ne soit vraiment une nostalgie mais une ame "vivante" .
C'est un blues que pas mal de tunisiens ressentent en Tunisie et aussi les tunisiens qui résident à l'étrangerà l'etranger

Mehdito a dit…

bon si ten a marre d traditiono-religieux : le 6 out yaura tiesto ;)!
on se verra labàs :)!! lol
et vive une tunisie ouverte et laique! (oups on va me bonbarder lol)

Ignescence a dit…

@Mehdito : Rien à craindre, ce ci est un espace privé, ceux qui veulent se chamailler peuvent le faire ailleurs. Quand aux soit disant traditions religieuses, elles n'ont rien à voir avec la religion ces tradition car jamais la religion ne s'oppose aux tradition des gens quand celles ci ne la lui nuisent pas. à titre d'exemple pour le "Assalamou alaykoum", je me rappelle un Hadith du prophète dans lequel il cite : "Si on vous salue avec une formule, saluez avec une meilleure ou répondez tout cours" il n'a jamais dit : "si on vous salue par un Salamou Alaikom, alors répondez"
@ya hasra, ya zman : avoir le blues pour une identité qui s'estompe entre MTV, Iqraa, Annas, Rotana, ...etc. est quelque chose de très ligitime.

ya hasra ya zman a dit…

En effet garder nos "takalids" et nos "way of life" tu ni si ennes , n'a rien de retrogades et n'a rien à voir avec le confinement ,il faut etre ouvert au monde ,ça ,le quidam qui est normalement constitué et qui a fait une petite once d'etudes doit le savoir .
Maintenant il y a des moutons de panurge sans aucune personnalité, qui suivent n'importe qui, et n'importe quoi ,sans réflechir,ce sont des gens que je qualifierai de profondement pathologique et ça c'est dommage pour eux .
C'est soit diaant une quete d'identite !
Notre idendité nous l'avons tous en nous et nous n'avons qu'à l'exprimer , à la pratiquer , à l'etoffer etc...et pas a se renier .
Une derniere chose , si la laicite a pu etre instaurée en Tunisie lors de l'indépendance ,c'est l'ambiance sociale s'y prete et ce n'est pas un hasard ,notre pratique religieuse est un islam qualifié de moderé (sunni et hanfi ) et l'enseignement religieux jusqu'aux années 80 etait zitounien seulement (tradition tunisienne pure et dure)et c'est l'influence pas particulierement positive d'un islam politique qui fait que tout à foiré .
Je suis tunisienne des annees 2000, pour une Tunisie musulmane,traditionnelle , moderne ,consciente du monde actuel et decidée d'en faire partie de façon active et vibrante
Ceci est compatible il suffit, de le vouloir
Ceci est un prelude à l'UPM qui je suis certaine se mettra en place un jour car il n' ya que cette issue qui se profile

psyche a dit…

La Tunisie change, les gens se débattent entre liberté et cette nouvelle vague de masochisme religieux... Une nouvelle méthode de conditionner les esprits et les raisons de la société. La Tunisie change, et nous on la regarde de loin, qui suffoque, étouffée par tant de controverses et de propos qui la ruine de jours en jours. On la regarde et on dit: "5sara"

Ignescence a dit…

Je ne vous le fait pas dire. On est tous autan que nous sommes responsable de cette décadence et de cet ébranlement des mentalité. Peut être en trop laissant faire, laissant passer, on n'a pas vu venir tout ça. On a fait confiance au dispositif sécuritaire culturel mis en place mais ce dispositif n'était qu'un leurre, il s'est fait piégé lui aussi.

oléo a dit…

une telle Tunisie me manque aussi :( nous sommes influencés par des nouvelles idées peut être pas aussi moches que l'on croit. Peut être que nous étions ignorants en étant trop ouverts? Peut être qu'il vaut mieux avoir une certaine réserve dans nos relations avec nos cousins, dans nos goûts musicaux dans notre façon de fêter nos mariages???
Au fond de moi, je me dis qu'il le faut, mais je ne peux pas m'empêcher de préférer l'ouverture.

Ignescence a dit…

il n'y a pas de mal à être ouvert, mais, c'est un grand défaut que d'être borné. En étant ouvert je ne risque pas de tuer les gens au nom de l'ouverture ou de les priver de leur liberté. Par contre avec un esprit borné et fondamentaliste, on opprimera les gens et on les maltraitera, si vous vous rappelez les victime d'annahdha en Tunisie aux années 80 avec des visages brulés à l'acide ou encore le KSA avec des gens tué et assassinés au nom de la religion!