mardi 27 mai 2008

Ce Reflet,

Ce reflet,
c'est la couleur de ma colère qui se déchaine dans mes entrailles se nourrissant de mon énergie à faire le bien tels un parasite qui dévore son hôte de l'intérieur. C'est l'envie incessante d'autodestruction de cet être angélique que je m'efforce d'être et de me faire posséder par les démons de mon acharnement. C'est l'ombre de la lumière qui m'éclairait il y a des lustres et qui vient de s'éteindre, tout comme cette rage de survivre dans ce monde de brutes. C'est moi et c'est mon autre moi qui se débattent et se battent perpétuellement. C'est ce que tu me fais ressentir et ce que tu me fais devenir.
Ce reflet,
Ce sont les cendres d'un poète qui sur le bûcher de la cruauté de la vie s'est consumé en silence. C'est le regard de compassion timide qui le regarda s'éteindre à jamais. C'est l'indifférence d'un rêveur trop pris dans ses songes pour le voir partir. C'est une larme que l'ange de l'amour versa pour le purifier de ses pêchers sur les marches du royaume de la mort.
Ce reflet,
C'est toi enfermée dans ta tour d'ivoire et dans ton monde platonique si parfait et si pur. C'est la réalité que tu t'empêches de regarder dans les yeux comme un gouffre de l'enfer qu'on essaye d'ignorer. C'est le monde où tu vis et que tu te dis qu'il n'est pas fait pour toi. C'est le cris des cœurs qui t'appellent et dont ton ouïe est apathique à leur sons.
Ce reflet,
C'est moi errant dans mes tourments d'esprit. C'est le paradis auquel je suis aveugle. C'est la vie qui me quitte. C'est la mort qui m'habite. C'est le prix des fautes que je commet et de ma stupidité. C'est le fantôme de mon âme.

5 commentaires:

polytech a dit…

Beau texte , mais c'est trop noir ,état d'ame trés sombre et description d'une lassitude qui evolue vers un syndrome de glissement qui peut etre fatal !!!
je ne sais s'il y a une liaison avec le post precedent mais on peut le supposer fortement . Est ce que c'est du vecu ?

Ignescence a dit…

Et vous espériez que non! Malheureusement je ne suis pas doué pour imaginer des peines, je ne suis voué qu'à reporter ce qui se vit.

polytech a dit…

Il est donc urgent de prendre tout cela en charge . J'ai une drole d'impression , c'est comme si c'est un appel au secours (dans mon jargon risque de.......)Il y a des choses à faire mais comment les communiquer .big big probleme.
Mais en bon scientifique que tu es (j'en suis persuadé) il y a un penchant pour la souffrance dans un certain romantisme qui un peu rebelle à tout .

Mira a dit…

j'adore vraiment ce texte.. triste et sombre certes mais très profond.. si j'étais une bonne littéraire, chose que je suis pas, j'aurai presque cru que je l'ai écrit moi même..

Ignescence a dit…

@Mira : Je te le dédie, c'est déjà toi qui m'a inspiré le point de départ de cette composition :)
au plaisir de découvrir que tu visites mon Blog :)