mercredi 21 mai 2008

Science sans conscience n'est que ruine de l'Homme

La conscience, j'ai oublié la vraie signification d'un tels terme depuis que je côtoie les êtres dis "humains" mais "vivants" leur convient bien plus sauf qu'ils ne le sont pas seuls. Qu'ont ils de humain, mise à part leur apparence? Une cupidité démentielle! Un instinct animal! Un comportement machinal! et leur conscience? Où est elle passée? N'est ce pas ça qui diffère l'homme des autres êtres vivants? Ai je tort? Toute personne, qu'elle soit croyante ou pas vous dira que l'homme est le seul être qui sais penser, réfléchir et inventer. C'est la science qui rend un être vivant humain.
La science, cet ensemble de préceptes, de théorie, de lemmes, de théorèmes, de postulats, ... ce moteur de création et ce catalyseur d'invention. La science et le savoir que les dieux nous ont révélé au dépend de la colère de leurs pères. Avaient ils raison de le faire? Ou bien leurs pères avaient vu juste de nous les cacher? Que nous a apporté cette science? Quel confort nous a t elle procuré? N'est ce pas celui de n'avoir qu'à appuyer en toute quiétude sur un simple bouton, allongé dans son fauteuil, pour pouvoir tout mettre en feu et en flammes!
La science sans conscience n'est que ruine de l'Homme et non juste l'âme, comme l'affirma Rabelais. Donc si c'est cette capacité de s'auto détruire qui fait de l'être humain ce qu'il est, j'aimerais croire que ce n'est nullement vrai! J'aimerai plutôt avoir foi en la conscience des hommes avant leur savoir!

9 commentaires:

Anonyme a dit…

La conscience, mon monstre préférée!
Elle me murmure depuis quelques jours: et ta mère, maitresse de ton paradis,tout ce qu'elle t'a donné, tout ce qu'elle cache discrètement pour le jour où tu porteras ta robe blanche, ne mérite-t-elle pas sa fête?
et la bouteille rouge évasée, le BOSS au féminin? avec ton gâteau préféré au chocolat, même si on l'a terminé pour toi :)
Et cette bougie au musk qui s'est consumée avant la fin de la longue soirée?
ce match de football inachevé...? tout ça pour toi, parcequ'on t'aime parceque tu comptes plus que quiconque,reine de leur univers...
et toi? que feras tu en retour, ce moi de mai, que donneras-tu de toi même pour montrer ton amour ?
Et même si tu es malade d'insomnie, débordée de livres et consumée par la maigreur...
Alors lève toi,montre leur ton dévouement et libère moi de ce secret d'être la seule à savoir combien et combien et combien...

Que serait ma conscience sans toi, mon cœur !

Ignescence a dit…

Applaudisation :D

polytech a dit…

C'est un des sujets de philosophie Bac 2008 ?
c'est une affirmation qui fait intervenir la notion de moral , cette dimension de moral ( le mal et le bien ) peut etre sociale et etnique, religieuse et laique .Cette affirmation fait peur ,car de nos jours nous constatons des dérapages fréquents au nom de la science et à des fins mercantiles , d'ou l'apparition de l'ethique dans differentes disciplines et cela permet d'imposer des moyens de controle de ces dérapages potentiels . C'est une façon d'avoir une bonne conscience .
L'Homme est trés fort ,il pense , il invente ,il impose des controles ,il est capable d'une dynamique constructive et egualement d'une dynamique destructrice.
Conscience avec science OUI mais science sans conscience NON

polytech a dit…

C'est encore moi....
Applaudisation c'est quoi ?
tout bien réfléchi ce doit etre clap clap et clap clap c'est applaudissement ,il vaut mieux dire ça ... comme ça .
Mise au point pour les puristes et les adeptes des sciences humaines et litteraires.
C'est un commentaire just for fun !

Ignescence a dit…

Applaudisation c'est un mot qu'a inventé Jamel Debouze dans un de ses spectacles (pestacles comme il dit)

Ignescence

matrixa a dit…

tu sais un jour quelqu'un m'a dit qu'il voulait se transformer enn Tarzan pour fuir le mal de l'être humain, c'était l'année dernière et j'ai trouvé ça exagéré, j'avais encore foi en l'espèce humaine, aujourd'huii bien que Dieu seul sait combien les reptiles me dégoutent je suis prête à devenir Jane si seulement c'était possible :) En fuyant la méchanceté des gens par internet, on se croit à l'abri alors que crois moi sur parole, le vénin de l'être humain, de sa méchanceté, de sa haine innée et de son égoisme démesurée, peut diffuser même à travers l'écran et toucher les gens que tu aimes en passant sur le pont de ta bonne foi et de ta gentillesse, le dégout s'installe en toi , tu muris et tu constates qu'on vit tellement mieux loin des gens, je ne sais pas pour les autres pays mais je parle de la race tunisienne et quelle race !! Dieu m'en préserve !
Eh oui, je m'en fous d'eux à partir du moment où je suis loin d'eux, c'est la seule solution pour vivre en paix. Alors, je te rendrai visite de temps en temps, très souvent même casanière telle que je suis :) ça me ferait plaisir parceque je sais que seuls les gens qui ont un coeur sont ceux qui souffrent comme tu le fais même si on a des visions trèèès différentes sur plusieurs sujets :p
@anonyme: j'ai vu ce que la prétention et la confiance exagérée ont fait entre autres à Idriss, alors t'inquiète, je ne referai pas la même faute ;) allah ghaleb mkach5a :)
mais je ne tiens plus à être comme 3aziz zouhir !

Ignescence a dit…

Matrixa tes propos me touchent vraiment car ils me font savoir que mon coeur n'est pas un membre fantôme (après tout un medecin vient de me le confirmer :) )

Hamz'us a dit…

@ ignescence: C'était à peu près notre sujet de français au bac blanc! J'ai d'ailleurs tapé mon essai et je compte le publier ce soir, ce sera peut-être une réponse à ton article.
@ Matrixa: fine mché bloguèk yé5i??

Kyrellion a dit…

Bonsoir Ignescence,

Tu te demandes ce qu'il y a d'humain chez l'homme sinon son apparence. Mais qu'est-ce que l'humanité sinon une construction de l'esprit ? J'ai envie de dire une grande boîte dans laquelle on aurait enfermé tous les bons sentiments du monde, et dont on lutte pour les empêcher d'en sortir. Peut-être qu'il faut admettre que l'humanité c'est justement une apparence derrière laquelle on a le faux espoir de trouver autre chose que l'animal, avant de balayer l'illusion qu'on a construit nous mêmes.

A te lire.